Article mis en avant

Petit déjeuner allemand 2022

Le petit déjeuner allemand 2022 a réuni une cinquantaine de participants qui ont apprécié bretzels, petits pains variés, charcuterie et œufs durs. 

Le quatuor Alhambra a gentiment offert un petit intermède musical pour conclure ce moment très agréable.


Article mis en avant

Week end à Grimma – 9 au 11 septembre 2022

  1. Le week-end du 9 au 11 septembre avait lieu le festival Musikantentreffen à Grimma.

15 groupes étaient au rendez-vous dont la Bandabron.
11 membres du comité de jumelage se sont joints aux musiciens pour le voyage, avec un but plus « touristique ».
La journée du samedi a été consacrée à la découverte de Leipzig, le dimanche s’est déroulé à Grimma.
Nos amies de Grimma nous ont rejoints à Leipzig pour la soirée du samedi à l’Auerbachskeller et ont passé la journée du dimanche en compagnie des membres du comité de Bron. Une surprise le dimanche midi : un petit concert de la Bandabron sur la terrasse du restaurant Raffinesse  pour les membres du comité ….et les autres clients du restaurant.
En résumé, 2 jours très sympathiques, riches en découvertes, visites et rencontres.

Grimma et Leipzig

Article mis en avant

Article du Leipziger Volkszeitung – Anniversaire de jumelage

 


Vous trouverez ci-dessous l’article publié dans le journal Leipziger Volkszeitung au sujet de l’anniversaire avec les villes jumelées. Après la version allemande, vous pourrez lire la traduction française.

Grimma. Er kann sich noch gut an den kleinen Zusatz an Grimmas Ortstafel erinnern: „Partnerstadt von Bron (Frankreich)“. Oberbürgermeister Matthias Berger: „Das war noch zu tiefsten DDR-Zeiten. Für mich als Kind schien Frankreich entfernter als der Mond. Heute liegt es gleich um die Ecke.“ 

Der parteilose Stadtchef ist stolz auf die Städtepartnerschaften in Kanada, Israel, Westdeutschland und – seit 50 Jahren – in Frankreich. „Vor allem: Sie stehen nicht nur auf dem Papier, werden wirklich gelebt.“ Zumindest, wenn Corona nicht wäre. Die Pandemie erschwert die Feierlichkeiten zum Jubiläum. 

Bereits im Vorjahr wollten die Grimmaer die drei runden Geburtstage ihrer Städtepartnerschaften feiern: Zehn Jahre mit Gezer (Israel), 30 Jahre mit Weingarten (Baden-Württemberg) und 50 Jahre mit Bron. Sie planten eine „Internationale Jugendbegegnung“ mit Vertretern aus allen fünf Städten.

Wegen hoher Inzidenzen musste das Treffen abgesagt werden. Doch aufgeschoben ist nicht aufgehoben: Vom 2. bis 7. Mai wird das Zusammensein nun nachgeholt, wenn auch nur in kleinerem Rahmen. Stadtsprecher Sebastian Bachran: „Leider, wegen Corona können nur sehr wenige junge Leute anreisen.“

Und doch: Niemanden würde die Initiative der Grimmaer mehr freuen als den 2014 verstorbenen Franzosen Robert Tournier, Ehrenbürger der Stadt Grimma. Der Gewerkschafter, bekennende Linke und Aktivist für Aussöhnung bahnte mitten im kalten Krieg die Kontakte nach Grimma an.

Zwar pflegte seine Heimatstadt Bron seit 1963 eine Partnerschaft mit Weingarten am Bodensee, doch forderte Tournier, auch den anderen Teil Deutschlands, die DDR, nicht zu vergessen. Trotz Widerstände setzte er sich durch: Am 7. Oktober 1971 wurde die Partnerschaft in Grimma besiegelt.

Tournier wollte die Kontakte zu Grimma – anders als mancher seiner damaligen Ratskollegen – auch nach 1989 nicht nur aufrecht erhalten, sondern schlug eine Dreiecksverbindung zwischen Bron, Weingarten und Grimma vor. Sie wurde Realität und gilt inzwischen als beispielhaft für ganz Europa.

Ulrike Läbe und Andreas Rauhut vom “Flexiblen Jugendmanagement”(FJM) unterstützen die Idee einer Internationalen Jugendbegegnung: “Austausch über Grenzen hinweg weitet immer den Horizont.“ So soll es am 7. Mai einen Workshop mit anschließender Party in der Alten Spitzenfabrik geben. Es gibt Snacks, Getränke und einen DJ.

Laut Thimo Lorenz vom FJM könne kommen, wer will. Celine Pohlers (18) und Jonas Siegert (17), zwei Grimmaer, legen sich seit Tagen ins Zeug, die Feier mit Jugendlichen unter anderem auch aus Weingarten und Bron zum Erfolg werden zu lassen. Die Gäste reisen bereits am 2. Mai in Grimma an und beziehen eine Ferienwohnung.

Marlen Sandmann von der Stadt weiß, dass die jungen Leute vieles unternehmen werden: Eine Fahrt nach Leipzig sei genauso geplant wie Hospitationen an Grimmaer Schulen, Gespräche zu Umweltthemen, die Bootstour auf der Mulde und ein Nachmittag auf der Go-Kart-Bahn. Es werden internationale Gerichte gekocht und Bäume gepflanzt.

Auch die Erwachsenen geben sich die Ehre. So empfängt OBM Berger in der Nimbschener Kapelle aus Anlass der runden Geburtstage hochrangige Vertreter der Partnerstädte. Unter ihnen Ron Gilo aus Gezer (Israel). Zur Gala „Grimma sagt Danke“ am 7. Mai sorgen auch Musiker aus Weingarten und Bron für Unterhaltung.

Das bestätigt Christine Stephan vom Partnerschaftskomitee Grimma-Bron. Sie schwärmt vom regelmäßigen Schüleraustausch. Alle zwei Jahre reisen Grimmaer nach Frankreich. Umgekehrt kommen die Broner nach Deutschland. Da es eine Krankenwesternschule in Bron gibt, leisten oft junge Französinnen ihr Praktikum in Grimmas Altenheimen ab. 

Haig Latchinian
Redakteur

TRADUCTION :

​Il peut encore se souvenir du petit supplément au tableau de Grimma : jumelage avec Bron (France) ». Le maire Matthias Berger : « C’était au temps le plus profond de la RDA. Pour moi, petit enfant, la France paraissait plus loin que la lune. Aujourd’hui, c’est juste au coin de la rue. »

Le chef de la ville, non affilié à un parti, est fier des jumelages au Canada, en Israël, en Allemagne de l’Ouest et- depuis 50 ans- en France. « Et surtout, ils n’existent pas que sur le papier, ils vivent véritablement Du moins, si le Corona n’était pas là. La pandémie rend les célébrations d’anniversaire plus difficiles.

Déjà l’année précédente, les habitants de Grimma voulaient fêter les 3 anniversaires de leurs villes jumelles : 10 ans avec Gezer (Israël), 30 ans avec Weingarten (Bade-Wurtemberg) et 50 ans avec Bron. Ils avaient planifié une « rencontre internationale de jeunes » avec des représentants des 5 villes.

En raison d’une forte incidence (du corona), la rencontre a dû être annulée. Mais il n’est pas question de l’ajourner : Du 2 au 7 mai, la réunion se refera, mais seulement dans un cadre plus restreint. Sebastian Bachran, porte-parole de la ville : « Malheureusement, à cause du Corona, très peu de jeunes peuvent venir. »

Pourtant, personne ne se réjouirait plus de l’initiative des habitants de Grimma que le Français Robert Tournier, citoyen d’honneur de la ville de Grimma, décédé en 2014. Le syndicaliste, militant de gauche et partisan de la réconciliation, entama les contacts avec Grimma en pleine guerre froide.

Bien que sa ville natale de Bron entretînt depuis 1963 un partenariat avec Weingarten sur le Bodensee, M.Tournier encouragea à ce que l’autre partie de l’Allemagne, la RDA, ne soit pas oubliée. Malgré des résistances, il s’imposa : le 7 octobre 1971 le jumelage est conclu à Grimma.

Contrairement à certains de ses collègues du conseil municipal de l’époque, M. Tournier voulait non seulement maintenir les contacts avec Grimma après 1989, mais il a proposé une relation triangulaire entre Bron, Weingarten et Grimma. Elle est devenue une réalité et est désormais considérée comme un exemple pour toute l’Europe.

Ulrike Läbe et Andreas Rahout du « Flexiblen Jugendmanagement“ » (FJM) soutiennent l’idée d’une Rencontre Internationale des Jeunes « un échange au-delà des frontières ouvre toujours de nouveaux horizons. » Ainsi, le 7 mai, il y aura un atelier suivi d’une fête à l’Alte Spitzenfabrik, avec des snacks, des boissons et un DJ.

D’après Thimo Lorenz du FJM, tous ceux qui veulent peuvent venir. Celine Pohlers (18 ans) et Jonas Siegert (17 ans), deux jeunes de Grimma, mettent toute leur énergie depuis des jours pour faire un succès de la fête avec les jeunes, entre autres de Weingarten et Bron. Déjà le 2 mai les invités arrivent à Grimma et habiteront dans un appartement de vacances.

Marlen Sandmann, de la municipalité, sait que les jeunes seront très occupés : une sortie à Leipzig est planifiée, ainsi qu’un accueil pendant les cours dans des écoles de Grimma, des entretiens sur des sujets environnementaux, un tour de bateau sur la Mulde et un après-midi sur la piste de karting. On cuisinera des plats internationaux et on plantera des arbres.

Les adultes seront aussi à l’honneur. Ainsi le maire M. Berger recevra dans la chapelle de Nimbschen les représentants des villes jumelles à l’occasion des anniversaires à chiffres ronds. Parmi eux, Ron Gilo de Gezer (Israël). Pour le gala « Grimma sagt danke » du 7 mai, les musiciens de Weingarten et Bron animeront également la soirée.

Christine Stephan du comité de jumelage Grimma-Bron le confirme. Elle parle avec enthousiasme des échanges réguliers d’élèves. Tous les 2 ans des habitants de Grimma font un voyage en France. En retour les Brondillants viennent en Allemagne. Comme il y a une école d’infirmières à Bron, les jeunes Françaises font souvent leur stage dans les maisons de retraite de Grimma.

Article mis en avant

En route pour les 50 ans du jumelage !

 Les villes de Bron et Grimma vont fêter (avec 1 année de retard) le 50ème anniversaire de leur jumelage tout au long de l’année 2022, à Grimma et à Bron.

Les 2 premiers temps forts auxquels nous participerons sont 

Du 6 au 8 mai à Grimma :

  • Renouvellement de la signature du jumelage avec les délégations officielles. 
  • Participation à la soirée « Grimma sagt Danke » (« Grimma dit merci »). A cette occasion, chaque ville jumelle présente une animation culturelle. L’école de musique La Glaneuse représentera Bron avec le quatuor Alhambra.

Du 2 au 8 mai à Grimma :

Participation de 3 jeunes collégiens et lycéens brondillants (Nicolas, Félix et Louis) à la rencontre « Jeunes sans frontières » organisée par Grimma avec des jeunes de ses villes jumelles. Ils se retrouveront pour des jeux, des ateliers, des échanges. Un temps de préparation en amont a lieu au travers de rencontres virtuelles.

Puis en septembre un week-end découverte de Leipzig et Grimma sera proposé, et en décembre, ce sera au tour de Bron de recevoir une délégation de Grimma à l’occasion du marché de Noël.

Nous ne manquerons pas de vous rendre compte de toutes ces manifestations avec des photos, des comptes-rendus, des anecdotes.

Ces projets sont soutenus  financièrement par :

– la mairie de Bron

– le fonds citoyen franco-allemand (voir le commentaire ci-dessous)

Fonds citoyen franco-allemand  

Le Fonds citoyen franco-allemand conseille, met en réseau et finance les projets qui mettent en lumière l’amitié franco-allemande et l’Europe. Il soutient des projets de toutes tailles aux thèmes et formats variés et s’adresse à l’ensemble des acteurs de la société civile.

Lancé en avril 2020, le Fonds citoyen est issu du traité d’Aix-la-Chapelle signé en 2019. Sa mise en œuvre est confiée à l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) et il est financé à parts égales par les gouvernements français et allemand.

Les 3 jeunes qui vont participer à « Jeunes sans frontières ».

Article mis en avant

Léa et Marie, étudiantes infirmières 1e A, sont en stage à la maison de retraite de Grimma

Léa et Marie, étudiantes infirmières 1e A à l’ifsi le Vinatier, sont en stage à la maison de retraite de Grimma.

Le 1er jour elles ont été chaleureusement accueillies par le directeur, Monsieur Klomhuss.

Durant leur séjour à Grimma, Christine Stephen, prend soin d’elles et fait le maximum pour que cette experience soit inoubliable.

En avril, un étudiant infirmier de Grimma réalisera un stage au Centre hospitalier Le Vinatier.

Article mis en avant

« L’Europe en VO »

En 2020, les 4 associations de jumelage de Bron devaient fêter les 10 ans de cet événement.

Hélas le coronavirus en a décidé autrement. Mais ce n’était que partie remise. Nous voici enfin en mesure de célébrer cet anniversaire, avec juste un peu de retard.

Comme chaque année, 3 films en VO seront présentés :

Mardi 09 novembre à 20h00 : « Das Vorspiel » (l’audition) de Ina Weisse, film allemand présenté par les associations Bron/Grimma et Bron/Weingarten

(Anna Bronsky est professeure de violon au Conservatoire. Contre l’avis de ses collègues, elle impose l’admission d’un élève, en qui elle voit un grand talent. Avec beaucoup d’implication, elle prépare Alexander à l’examen de fin d’année et néglige de ce fait son jeune fils Jonas, lui aussi élève violoniste …)

Mardi 16 novembre à 20h00 : « Mac Beth » de Justin Kurzel, film britannique présenté par l’association Bron/Cumbernauld

(Macbeth, chef des armées, sort victorieux de la guerre qui fait rage dans tout le pays. Sur son chemin, trois sorcières lui prédisent qu’il deviendra roi. Comme envoutés par la prophétie, Macbeth et son épouse montent alors un plan machiavélique pour régner sur le trône, jusqu’à en perdre la raison)

Mardi 23 novembre à 20h00 : « Josep » de Aurel film d’animation présenté par l’association Bron/Talavera de la Reina.

(En février 1939, suite à la guerre civile espagnole, les Républicains font tout pour fuir la dictature de Franco et trouver refuge en France. Cependant, le gouvernement français a installé des camps qui limitent l’accès des réfugiés à l’eau et à la nourriture. Dans un de ces camps, deux hommes se lient d’une grande amitié. L’un est gendarme, l’autre est Josep Bartolí, un illustrateur antifranquiste.)

Pour fêter cet anniversaire, nous vous proposerons un quizz de 5 questions après chaque projection. Les heureux gagnants seront récompensés d’une place de cinéma et d’une affiche du film présenté ce jour-là.

affiche 2021-2

 

Erasmus Day à l’IFSI le Vinatier

Des représentants des comités de jumelage de la ville, dont Bron-Grimma se sont retrouvés pour célébrer le programme Erasmus le 15 octobre, évènement organisé par l’IFSI le Vinatier.  Des formateurs allemands, portugais, lituanien et belge, présents pour l’International week de l’IFSI , ainsi que des étudiants participaient également à ce moment festif.

Au programme de l’ Erasmus Day : Visite de l’exposition « Autour de la libellule » de la FERME du Centre hospitalier et buffet européen.


Petit déjeuner allemand du 2 octobre 2021

Après une interruption en 2020 due à l’épidémie de covid, le comité Bron Grimma a renoué avec le traditionnel petit déjeuner allemand pour célébrer la fête nationale allemande (le 3 octobre).

Une quarantaine de personnes, adhérents et amis du comité et des associations de jumelage de Bron, se sont retrouvées à la Maison des Arts pour partager les brötchen (petits pains), bretzels, charcuterie et fromage accompagnés de jus de fruits et café.  En général, ce petit déjeuner typique est plutôt réservé aux dimanches.

Monsieur Miralles-Fomine, adjoint à la culture, aux relations internationales et au jumelage, était accompagné de M. Champier et Mme Palluy-Plantier pour représenter la municipalité.

Ce fut un moment convivial et sympathique, prélude à la reprise des activités de l’association.

Rendez-vous est pris pour l’année prochaine !


Forum des associations le 5 septembre 2021

Le forum des associations s’est tenu le 5 septembre 2021 à l’Espace A Camus. Le stand des jumelages se trouvait sur l’esplanade. Nombreuses sont les personnes qui se sont arrêtées pour échanger avec les représentants notamment de Bron-Grimma présents sur la photo.

 

Accueil des représentants du cinéma « die Linse » de Weingarten du 11/11/2019 au 14/11/2019

Rappel : « L’Europe en V.O » est un événement proposé par la commission cinéma regroupant des membres des 4 associations de jumelage de Bron et de l’association « Les amis du cinéma ».

Cette année, la commission a concrétisé le projet de mettre en relation le cinéma de Bron avec celui de Weingarten « die Linse » (cinéma associatif au sein du Centre Culturel).

L’accompagnement de Barbara Hassler et Peter Bischoff a été assurée par des membres de la commission cinéma.

Le projet a été financé par les Amitiés Européennes Bron/Weingarten avec une participation du comité Bron/Grimma. Le comité a également participé activement à l’accompagnement lors des visites.

La municipalité a mis à disposition un appartement à la Maison des Arts.

Lundi 11 nov. :  arrivée en fin d’après-midi de Barbara et Peter. Le soir, repas au restaurant « Le Gourmet » au Novotel de Bron, auquel assistaient le président des Amitiés Européennes Bron/Weingarten, la présidente du comité Bron/Grimma et  des adhérents des associations de jumelage.

Mardi 12 nov. : visite de Lyon.                                                                                                              Montée à Fourvière en funiculaire, visite de la Basilique, descente à pied jusqu’à la cathédrale St Jean.                                                                                                                                                                 A midi, repas typique dans un bouchon :   « Les Lyonnais ».

Puis nous avons continué par la rue St Jean, l’ancien Palais de justice et nous avons traversé par la passerelle. Passage par les Terreaux, l’Hôtel de ville, le musée des Beaux-Arts.                  Retour vers le mur des Lyonnais. Enfin nous terminons par l’Hôtel Dieu et un petit aperçu de la place Bellecour.   Le soir, projection du film « Oh Boy » aux Alizés (avec 60 spectateurs), suivie d’un moment convivial autour du verre de l’amitié.

Mercredi 13 nov. :  visite du musée Lumière en compagnie de 2 formateurs allemands accueillis aux mêmes dates par l’IFSI.

A 12h30, accueil chaleureux par l’IFSI pour un buffet « fait maison ». Puis, visite de l’exposition de l’artothèque de la Ferme du Vinatier.

A 15h, rencontre avec la directrice des Alizés. L’échange a été très intéressant et nos amis allemands ont pu visiter la salle de projection. Le souhait est émis que cette 1ère rencontre permette d’établir des liens entre les 2 cinémas. Rendez-vous la prochaine fois à Weingarten ?

A 19h30 repas au restaurant « La villa ».

Jeudi 14 nov. : petit déjeuner collectif à la maison des Arts (avec quelques adhérents des associations). Puis départ vers la gare.

Ces journées ont été intenses et très fructueuses. Le souhait est qu’elles ne soient que le début d’un nouvel échange culturel, qui puisse également s’enrichir avec les autres villes jumelles.