Sortie organisée par le comité le 20 mai

« Comme chaque année, le Comité a proposé une sortie aux membres adhérents. Malgré seulement 8 personnes inscrites, cette journée fut vraiment très réussie.

Sous un grand soleil, nous avons commencé par la Tour Chappe à Marcy-sur-Anse. Un plongeon dans l’histoire du début de la communication rapide longue distance inventé par Claude Chappe et qui fonctionna de 1794 à 1852. Le réseau télégraphique, long de 5000 km de lignes, était jalonné de 535 stations, desservant 29 villes.  Le Télégraphe Chappe est un bâtiment carré surmonté d’un mécanisme composé de 3 bras mobiles utilisés pour la formation et la transmission de signaux optiques codés. La tour de Marcy-sur-Anse, 55ème station sur 58 que comptait la ligne Paris-Lyon, prolongée jusqu’à Milan cessa de fonctionner en 1852. Une restauration réussie au cœur des pierres dorées !

Puis, après un excellent déjeuner convivial en bord de Saône, visite guidée de la capitale des Dombes : Trévoux . La visite commence sur la passerelle de Trévoux, là où les Seigneurs de Trévoux récoltait l’impôt pour le passage des bateaux sur le fleuve. Après un périple à pied au cœur de la vieille ville, où nous avons pu admirer nombre d‘architectures différentes, nous arrivons au palais du Parlement des Dombes. Principauté indépendante, François 1 er, roi de France, confisque les Dombes en 1523 et institue à Lyon, un parlement pour le pays des Dombes. Cependant en 1696, Louis-Auguste de Bourbon, duc du Maine, ramène le Parlement de Lyon à Trévoux. Il fait alors construire un palais de justice et une salle d’audience au plafonds et murs peints sur les thèmes de la justice et de la paix, dédiés au prince souverain. Restaurés à la fin du 18 et 19ème siècles, la fonction justice perdure de nos jours avec le tribunal d’Instance.

Quelque minutes d’effort et nous arrivons au château. Il fut construit dès la fin du13ème siècle par les sires de Thoire et Villars pour défendre la ville et montrer leur puissance. Depuis le donjon octogonal, nous avons découvert un superbe panorama à 360 % sur la Saône, les Monts d’Or, le Beaujolais, les Dombes.

Trévoux nous a raconté, durant cet après-midi au travers de la voix de son guide dynamique et passionné,  son histoire inattendue,  aux personnalités insolites, et aux panoramas bucoliques où se mêlent art et histoire. »

Ce contenu a été publié dans Revue de Presse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.